dimanche 7 septembre 2014

Un plaisir un peu oublié

Au cinéma de Stavanger ce lundi, mardi et mercredi, il y a deux jours et une nuit, film belge (Frères Dardenne) avec Marion Cotillard. 
Quand j'habitais Paris, j'allais au cinéma 1 à 2 fois par semaine, c'était mon plaisir, mon moment à moi que je partageais avec une amie la plupart du temps. Aujourd'hui, je n'y vais que 3 fois par an. C'est un plaisir qui me manque énormément. Il y a d'abord une question de prix et un changement de situation familiale puis la barrière de la langue. En Norvège, les films ne sont pas doublés, alors même si je comprends l'anglais parfois il y a de longs passages dans une langue que je ne maîtrise absolument pas et là, un sentiment de solitude m'envahit. Il m'est donc agréable de voir des films en français à Stavanger. C'est aussi grâce à ce genre de petits détails que l'on mesure le rayonnement de la culture française ou en l'occurrence francophone, mais aussi le rôle très important que joue le festival de Cannes pour la diffusion des films à l'étranger. Et pour tout vous dire, je suis ravie d'en bénéficier. Vive le cinéma ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire